• Vendicratie

    Premier article sur mon projet de roman pour Bibliocratie ! Retrouvez des infos de base sur ce qu'est Bibliocratie, l'origine du projet, et ce qui est prévu !

    ---------------------------------------------------------------------------------------------------------

    © etsy.com

    Salut les vendinautes !

    J'ai attaqué un petit projet auquel j'ai donné le nom de code Vendicratie. Non, aucun rapport avec une campagne présidentielle… quoique… ça serait diablement cool, en fait… Arrêtez tout ! On tient l'idée de notre best-seller ! Placardez les affiches ! Appelez la presse ! Vendini Président !

    Non, plus sérieusement, ça fait un moment que je suis dessus. Il y a quelques mois, j'ai été contacté par Monsieur Bibliocratie, cofondateur de Bibliocratie, un site de crowdfunding. Le principe du crowdfunding, pour ceux qui ne sont pas familiers avec le terme, c'est qu'un auteur propose propose son livre, et les lecteurs paient une contribution pour le voir publié. Si au bout d'un temps donné, suffisamment de fonds ont été assemblés, le livre est publié et envoyé aux contributeurs. Dans le cas inverse, tout le monde est remboursé.

    Comme je le disais, j'ai donc été approché par Monsieur Bibliocratie himself, qui m'a proposé de prendre part à l'aventure. J'ai été tenté, et ai offert de terminer le dernier récit que j'étais en train de rédiger pour pouvoir le mettre en ligne sur la plateforme.

    Sauf que ce récit, c'était l'épisode 1 de la saison 2 du Vendini Show, et ça m'embêtait un peu de :

    1. vendre une histoire censée être accessible gratuitement au départ ;
    2. vendre une histoire que j'ai longtemps teasée et qui était la suite quasi-directe de ce qui était déjà présent sur le blog.

     

    Tout cela signifiait que mes potentiels bibliolecteurs n'allaient rien comprendre à l'intrigue, et que j'allais sûrement décevoir mes rares vendilecteurs déjà acquis.

    J'ai donc mis cette idée de côté et ai commencé à monter un scénario exclusif à Bibliocratie. Au début, j'ai eu l'intention de recommencer le tout premier épisode, en bien mieux, avant de partir sur une idée complètement différente.

    Puis mon disque dur a grillé. Me faisant perdre tout ce que j'avais entamé… C'est-à-dire la quasi-intégralité du scénario (en plus de deux-trois autres futilités, comme tous mes textes en général et tous mes cours).

    Je vais pas vous mentir, ça a été un sacré revers, et je l'ai assez mal vécu, d'autant qu'au final je ne pouvais même pas m'en prendre à quelqu'un pour exprimer ma frustration. J'ai même été tenté de définitivement ranger Vendini au placard, d'arrêter de me faire des illusions et de me concentrer exclusivement sur mes études.

    © wallpapersinhq.com

    Bon…

    Ben… Vous pouvez voir que c'est pas le cas, pas vrai ? Vendini est toujours vivant et se porte bien. Le projet a repris et me voilà à vous en parler. Bien sûr je ne peux pas en dire grand-chose sans dévoiler l'intrigue, mais je peux quand même raconter le plus important !

    Tout d'abord, le projet a été renommé Vendicratie : Gangster's Paradise, en référence à la chanson du rappeur Coolio.

    Ensuite, je l'avais imaginé au départ comme un long roman en trois mouvements, mais après mûre réflexion, je pense qu'il est mieux d'en faire trois romans plus courts. Une trilogie, si vous voulez. Le truc ardu, c'est de trouver le ton. Il faut que ça puisse parler à ceux qui connaissent déjà le Show, et que ça attire en même temps les profanes. Ça sonne tellement pompeux, dit comme ça… J'ai donc choisi de faire une sorte de semi-reboot, dans le sens où l'histoire est inédite et se déroule plus tard dans la continuité, mais réintroduit les personnages et le contexte d'une nouvelle façon. Voici une petite liste des changements :

    • L'intrigue se déroule au printemps 2010.
    • Vendini a désormais 32 ans et est le chef d'un gang assez vaste, dont les sbires habituels (Franz, Jack, etc.) forment le noyau principal.
    • Martha a été officiellement promue membre à part entière de l'équipe, et est même la chef juste derrière Vendini et Jack.
    • Vendini a commencé à accepter le fait que tuer des représentants de minorités ethniques/sexuelles/religieuses n'allait pas lui porter préjudice.
    • En dehors de Jack, tous les gangsters sont célibataires.

     

    Plusieurs “vieux” personnages reviendront, entre autres Nevena et Don Rose, et même si tous les principaux membres du gang seront présents, l'intrigue se concentrera essentiellement sur la dynamique Vendini-Jack, ou tout du moins au début.

    © hdwalls.xyz

    Gangster's Paradise introduira également de nouveaux personnages, et même une nouvelle ville. Sérieux, j'ai l'impression de faire de la pub pour un jeu vidéo…

    Une partie de l'action se déroulera à Gradene, cité voisine de Sunset Bay ! C'est une ville à forte concentration latino-espagnole et ouais, autant être honnête, c'est juste un anagramme de Grenade… Mon séjour forcé en Andalousie ne me fait pas que du bien…

    Les nouveaux personnages introduits seront :

    • Jacob Valverde : un vieux caïd du crime organisé, jadis très puissant, aujourd'hui l'ombre de lui-même, qui a prévu des plans pour Vendini.
    • Siegfried Nilsson : surnommé Fifi Bras-d'Acier, en raison de son défaut de langage et de sa propension à tuer les gens à mains nues (bicoze je n'invente que des jobards, en fait…), il est le bras droit de Valverde et déteste ouvertement Vendinette.
    • Euclarissa Hafner : une jeune Vénézuélienne qui doit épouser Jacob Valverde.
    • Monsieur Milan : aucun rapport avec Lino Ventura, Monsieur Milan est un tueur tchèque (attendez-vous à de nombreuses blagues sur les modes de paiement…) qui a subi une laryngectomie.
    • Gerald Calvin : un inspecteur de police chevronné qui n'est pas si différent des criminels qu'il pourchasse. J'hésite encore entre un Calvin et une Calvinette. Pour l'instant, mon cœur penche pour Miss Calvin, mais est-ce que ça ne ferait pas double emploi avec Nevena ?
    • Sally Ford, la femme en robe rouge : vous pensiez que je l'ai mise tout au long de l'article pour faire joli ? Au cas où l'allégorie était trop subtile…

     

    © etsy.com

    Et enfin, comme c'est un thème qui a été abordé récemment… la playlist musicale. Je persiste et je signe, je n'écoute rien en guise d'ambiance générale lors d'une session d'écriture MAIS (parce qu'il y a un mais) la musique reste une inspiration. Je vous mets quelques pistes en-dessous, histoire que vous vous fassiez une idée de l'atmosphère :

     

    Voilà, c'est à peu près tout ce que je peux vous dire pour l'instant. Je mettrai l'article régulièrement à jour afin de vous tenir au courant des avancements, histoire de vous en dire un peu plus sur les intrigues, mes inspirations et pourquoi pas inclure un ou deux extraits. Merci pour avoir pris le temps de tout lire, et à bientôt !


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Lundi 27 Avril 2015 à 10:33

    Bonne route pour Gangster's Paradise, alors! J'espère que tu nous feras partager ton expérience du crowdfunding, en tous cas :-)

    PS: sauvegarde externe, sauvegarde externe, sauvegarde externe, envoie-toi des mails avec tes textes, ne garde pas tout uniquement sur ton disque dur…

    2
    Lundi 27 Avril 2015 à 13:14

    Pour ma défense, c'était un ordinateur neuf, qui avait moins de deux mois ! Du coup j'ai été vraiment pris au dépourvu.

    Mais j'ai retenu la leçon, j'utilise Google Drive et je fais des transferts hebdomadaires sur un disque externe. Je m'attends à un bug dès que j'approcherai de la fin du processus d'écriture. C'est toujours à ce moment-là que le Malin frappe !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :